Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

L'officier Zhan Yinbao, 1760

Le terme "arts martiaux historiques" fait référence aux arts martiaux qui furent pratiqués par les peuples de divers continents dans le passé et que nous abordons par le biais des traces qu'ils ont laissé dans l'histoire,

à savoir des manuels et des traités sur divers arts de combat, des pièces de musées et l'archéologie en ce qui concernent les armes qu'ils ont utilisées, des récits littéraires contemporains de ces arts et mettant en scène des combats (sagas, épopées, Ramayana, etc.)

Le mouvement de reconstitution de ces arts martiaux c'est d'abord développé en Europe et en Amérique du nord et l'on désigne par l'acronyme AMHE pour Arts Martiaux Historiques Européens les techniques actuelles correspondant à ces recherches. Les techniques d'époques, telles qu'elles sont décrites par les manuels par exemple, appartiennent au passé car leur transmission traditionnelle a cessé ou bien elles ont évolué. Ainsi l'escrime moderne européenne n'a plus de ressemblance avec celle du XIIe ou XVIe siècle bien qu'il y ait eu une transmission continue.

Les AMHE recouvrent diverses pratiques et projets et il y a de nombreux groupes à travers le monde qui participent à ce projet collectif de reconstitution. Il y a aussi des groupes qui travaillent sur la reconstitution des techniques martiales historiques de Chine, d'Iran et d'autres aires culturelles en se basant sur le même type de sources.

Ces arts martiaux historiques peuvent être armés : épée, sabre, lance, masse ou marteau d'arme, bâton, cane, etc, ou non armés : lutte, pugilat, etc.

Nous nous intéressons plutôt aux arts martiaux historiques armés (AMHA) et vous trouverez ici des recherches d'interprétation de manuels anciens européens et chinois concernant le combat à l'épée et à la lance (XVIe siècle). Il y a bien sûr d'autres projets, tout est une question de temps.